Une journée, un avenir !

Le lycée Agro Environnemental d’Arras, le mardi 11 décembre, a vu un vent nouveau souffler de Roumanie… En effet, Manon Lucas et Colette Crétin, deux anciennes étudiantes en Environnement, dont une du lycée, sont intervenues dans les classes de GPN pour  montrer les chemins possibles après les études.

Selon une étude du Figaro, « 30% des jeunes ayant quitté le système éducatif en 2010 a vécu une expérience à l’international, souvent courte, et en Europe »1. Pour parler de leurs épopées, Colette et Manon dite « Charlie » en raison de son tee-shirt fétiche rouge et blanc, n’ont eu cependant qu’à traverser la France. L’essentiel étant pour elles de venir partager avec les étudiants de GPN leurs expériences et anecdotes acquises durant leur voyage, peu conventionnel…

Un périple à toute épreuve …

Ces deux jeunes femmes d’une vingtaine d’années, courageuses et pleines d’ambition, ont décidé d’entreprendre un voyage, en autostop, à travers l’Europe, il y a quelques mois, qui s’est terminé en Roumanie. Ce périple leur a permis d’aller à la rencontre des autres, mais aussi de mieux se connaître elles-mêmes. Le choix de l’autostop fut le moyen de se déplacer excluant les contraintes financières, voire la pression liée au  temps.

Avant leur départ, de minutieux préparatifs leur ont été nécessaires afin qu’elles puissent profiter au mieux de leur séjour. En effet, elles ont du faire face à des contraintes auxquelles elles n’avaient jamais été confrontées auparavant.

Une première aventure pour toutes les deux où il  fallu déterminer le trajet global, en définissant les villes de passage, et prévoir les questions « nourriture et hébergement ».

Elles ont pu notamment faire la connaissance de plusieurs chauffeurs routiers qui les ont menées sur les routes de Roumanie. Ne parlant pas la langue, les premiers échanges furent difficiles, mais grâce aux codes gestuels et une féroce envie de communiquer, elles ont réussi à se faire comprendre et à créer des liens. En échange d’hébergements, il leur est arrivé de proposer des services ménagers et/ou d’entretien. Ce contact avec les habitants, le partage de divers modes de vie et ce retour à la nature fut un vrai enrichissement personnel et professionnel : une meilleure connaissance de leurs limites, une amélioration de leur confiance en elles et la révélation de certaines capacités d’adaptation qu’elles ne soupçonnaient pas.

 

Un voyage au détour d’animations …

La deuxième partie de l’intervention fut consacrée à détendre l’atmosphère … Manon et Colette ont demandé à ce que la salle soit aménagée de manière plus conviviale. Ensuite,  les étudiants se sont prêtés à un jeu de rôle où chacun devait émettre un point positif et un négatif liés au voyage. Le but étant alors de créer, une chaîne en fonction des différents points rapportés. Enfin, il s’agissait de résoudre les difficultés rencontrées lors des voyages, de démêler les problèmes et donc la chaîne.

Les étudiants ont alors pu visualiser de courtes vidéos de leurs nombreux voyages afin d’en tirer les compétences potentielles. Celles-ci ont été retranscrites dans un arbre. L’objectif étant de comprendre comment les reporter, éventuellement dans un CV.

Pour finir, elles ont réalisé un dernier atelier d’écriture où elles demandaient de transcrire en mots les rêves de chacun, avec le vocabulaire associé au bonheur.

Ainsi, il semble que leurs interventions aient laissé auprès des étudiants de cette promotion des rêves plein la tête…En effet, ce fut une intervention qui ne restera pas sans suite, puisque quelques semaines plus tard, les étudiants de 1ère année ont proposé à leurs enseignants, en cours de M11, des débats sur des thèmes variés. Les volontaires, pourront alors à tour de rôle animer leurs classes pendant 2h sous diverses formes.

 

 

La classe de GPN1.

Notes 

1 : BARIETY, Aude. Un jeune sur trois part à l’étranger durant ses études [En ligne]. Le Figaro, 03/03/2016, [Consulté en janvier 2019]. Disponible sur https://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/un-jeune-sur-trois-part-a-l-etranger-durant-ses-etudes-19429/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *